Bilan des admissions 2018 : forte hausse de l’attractivité avec plus de 20 000 candidatures

06/02/2019 | 12:00 Admissions  
Le bilan des admissions 2018 fait apparaître une forte progression de l’attractivité de Sciences Po avec pour la première fois plus de 20 000 candidatures (20 621) enregistrées cette année pour le Collège universitaire et le deuxième cycle, soit une hausse de 16 %. Cette accélération est en partie liée à la réforme de la procédure française au niveau master, qui connaît une hausse de 53 % en un an. Les candidatures internationales enregistrent quant à elles une hausse de 11 % due aux efforts croissants de promotion. La hausse de la sélectivité (21 % d’admis en 2018 contre 24% en 2017) et la diversité des profils sont garantes de l’excellence de la formation. Les effectifs totaux restent stables cette année.
 
Les admissions au Collège universitaire
L’attractivité de Sciences Po est toujours forte auprès des lycéens, qui étaient 10 957 à se présenter à l’entrée au premier cycle (en incluant les programmes de doubles diplômes avec les universités parisiennes). Ils étaient 10 112 l’année précédente, soit une hausse de 8 % sur un an. Ils sont issus de 1 585 lycées en France.
Cette année, la procédure par examen a attiré 5 680 candidats, en hausse de près de 4 % par rapport à l’année précédente (5 480 en 2017). Ce sont 3 325 candidats qui ont postulé à travers la procédure internationale ou à l’un des neuf doubles diplômes internationaux, soit une progression de près de 5 % en un an (3 177 en 2017). Le nombre de candidats pour la procédure CEP connaît aussi une hausse de 20 % : 976 lycéens ont présenté leur dossier de candidature (ils étaient 813 en 2017).
Toutes procédures confondues, les admis représentent 1 904 élèves, soit un nombre stable par rapport à l’année précédente (1 914 admis en 2017) ce qui, compte tenu de la hausse du nombre des candidats, se traduit par une plus forte sélectivité. En France, ils sont plus nombreux à venir des régions hors Île-de-France (61 %). Ils sont par ailleurs issus de 93 pays dans le monde.
 
Les admissions en master
Cette année, 8 915 candidats se sont présentés à l’entrée en master, soit une augmentation de près de 30 % par rapport à 2017 (6 919 candidats). Ils étaient 3 717 à candidater à travers la procédure française (2 433 en 2017, soit une hausse de 53 %). La hausse des candidatures pour cette procédure résulte en partie de la réforme adoptée en 2017 qui prévoyait la suppression de l’épreuve écrite et l’introduction d’une double évaluation du dossier de candidature. La réforme a rendu possible une plus grande diversité : les admis issus d'études scientifiques sont en hausse, passant de 1% en 2017 à 4% des admis en 2018. On constate également une hausse de la proportion des candidats boursiers du CROUS.
 
5 198 étudiants ont candidaté à travers la procédure internationale et les doubles diplômes (4 486 en 2017), soit une hausse de 16 %.
2 108 élèves ont été admis en master (ils étaient 2 062 en 2017). 79 % de ces admis le sont par la voie de la procédure internationale ou des doubles diplômes internationaux, confortant ainsi le succès des 38 doubles diplômes créés avec des partenaires représentant 14 pays étrangers.
 
Sciences Po reste un des établissements sélectifs les plus ouverts socialement
Avec 1 929 élèves admis par la procédure des conventions éducation prioritaire (CEP) depuis son ouverture en 2001, Sciences Po se positionne comme un acteur majeur de la diversité sociale au sein des établissements d’enseignement supérieur.
Outre la procédure CEP, la dégressivité des droits de scolarité ainsi que la politique volontariste d’aide sociale favorisent une plus grande mixité sociale au sein de l’établissement. Les aides directes versées par Sciences Po représentent environ 10,5 millions d’euros et ont bénéficié à 36% d’étudiants boursiers ou aidés (bas revenus, situation de handicap, ajustement des droits de scolarité).
 
A propos de Sciences Po
Fondée sur des valeurs d’ouverture et d’excellence, Sciences Po est une université de recherche sélective de rang international dont le modèle unique associe spécialisation en sciences humaines et sociales, pluridisciplinarité et ancrage professionnel pour former des acteurs qui comprennent et transforment la société. La diversité étant un élément structurant de son identité, Sciences Po compte 47 % d’étudiants internationaux issus de 150 pays et 26 % des élèves sont boursiers contre 6 % en 2000.
 

      string(2) "fr"