ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2019 – PROMOTION 2017 
UN TRÈS BON RYTHME D’INSERTION DES DIPLÔMÉS DE SCIENCES PO
 

19/07/2019 | 12:00 communiqués de presse  

 

L’enquête jeunes diplômés 2019 porte sur les étudiants diplômés en juin 2017, dix-huit mois après la fin de leurs études.

 

82 % des répondants ont décidé d’entrer dans la vie active (81,3 % dans l’enquête 2018)

91 % sont en activité (90,7 % dans l’enquête 2018)

87 % ont trouvé leur premier emploi moins de 6 mois après l’obtention de leur diplôme (83,7 % dans l’enquête 2018)

Parmi les jeunes diplômés en emploi, 70 % travaillent dans le secteur privé (68,7 % dans l’enquête 2018)

34 % travaillent hors de France (34 % dans l’enquête 2018)

La rémunération brute annuelle moyenne (hors primes) s’élève à 38,6 K€ (37 K€ dans l’enquête 2018)

 

L'édition 2019 de l'enquête d'insertion professionnelle a été réalisée par Sciences Po Carrières sous la supervision scientifique de Roberto Galbiati (Professeur en économie à Sciences Po et au CNRS) et avec le savoir-faire du Centre de données socio-politiques de Sciences Po (CDSP)

La participation de la promotion représente 1 575 diplômés, soit un taux de réponse de 66 %.

 

Le maintien de la bonne insertion de nos diplômés

 

82 % des répondants ont décidé d’entrer dans la vie professionnelle, un chiffre stable par rapport à la dernière enquête. 91 % d’entre eux sont en activité (en emploi, en stage, création d’activité ou élève fonctionnaire).

 

13 % poursuivent leurs études (16 % dans l’enquête 2018). 5 % décident de ne pas intégrer tout de suite le marché du travail (projet personnel, voyage, année sabbatique…).

 

87% des diplômés en emploi ont trouvé un emploi en moins de 6 mois (84 % dans l’enquête 2018), dont 44 % avant même d’obtenir leur diplôme (+ 5 points par rapport à la précédente promotion).

La part des emplois stables (CDI, fonctionnaire, fonctionnaire international, contractuel du service public) a augmenté par rapport à l’enquête 2018, passant de 72 à 76 %.

 

La rémunération moyenne brute annuelle hors prime augmente de 37 164 € à 38 634€. La rémunération moyenne des diplômés employés à l’étranger est toujours supérieure à celle des diplômés travaillant en France. La rémunération annuelle brute moyenne hors de France a par ailleurs augmenté de 37,4 K€ (promotion 2016) à 40,6 K€ (promotion 2017).

 

Des emplois toujours très variés

 

Dans l’ensemble, la répartition des emplois par secteurs d’activité évolue peu. 69 % des diplômés en emploi travaillent dans le secteur privé (contre 71 % en 2016) ; 22 % dans le secteur public (21 % en 2016) et 9 % dans une organisation internationale (contre 8 % en 2016).

La promotion 2017 a une nouvelle fois confirmé les nombreux débouchés reflétant l’ambition de diversité portée par Sciences Po à travers ses 7 écoles professionnelles de 2ème cycle. Les fonctions exercées sont représentées par les secteurs tels que l’Audit/Conseil, l’Administration publique, la Banque/Finance/Assurance, Industrie/Énergie/Transport, le Marketing/Communication, les ONG/Associations, les Organisations internationales, Edition/Journalisme, l’Éducation/Recherche, Aménagement/Urbanisme, Commerce/Distribution, Culture/Cinéma, Juridique … Le secteur Technologie, Data, Informatique, récemment ajouté dans l’enquête représente 4 % des diplômés.

 

Comme l’année précédente, 34% des diplômés de Sciences Po trouvent leur premier emploi à l’international, dans 77 pays différents. Cette diversité traduit celle des étudiants internationaux de Sciences Po. Cela s’explique en partie par leur retour dans leur région d’origine, mais aussi par l’expatriation des diplômés français qui sont 21 % à trouver leur premier emploi à l’international.

 

Importance du stage et des réseaux pour obtenir un emploi

 

Parmi les répondants, 40 % insistent sur l’importance des stages et de l’expérience professionnelle pour trouver leur premier emploi. Les réseaux personnels représentent aussi des leviers décisifs pour 17 % des répondants.

 

Étudiants en apprentissage et double diplôme

 

On observe chez les étudiants en apprentissage un délai plus réduit d’accès à l’emploi : la majorité d’entre eux (59 %), trouve un emploi avant même l’obtention du diplôme, contre 42 % pour le reste des étudiants. Pour les étudiants en double diplôme (17 % des jeunes diplômés) la situation est similaire pour les délais d’accès et les types de contrat, en revanche les rémunérations sont supérieures aux autres diplômés (+13 % sans les primes).

 

Bien être au travail

 

L’enquête intègre pour la première fois des questions sur le bien-être des diplômés au travail. La grande majorité d’entre eux (86 %) est soit satisfaite, soit très satisfaite de son emploi. Le taux de satisfaction approche les 77 % pour les conditions de travail, le lieu de travail et l’autonomie et s’élève à 55 % pour la rémunération. Enfin, plus de 85 % des diplômés se disent “satisfaits” des relations avec leurs collègues.



 

A propos de Sciences Po

Fondée sur des valeurs d’ouverture et d’excellence, Sciences Po est une université de recherche sélective de rang international dont le modèle unique associe spécialisation en sciences humaines et sociales, pluridisciplinarité et ancrage professionnel pour former des acteurs qui comprennent et transforment la société. Sciences Po est classé 3ème au monde en Science politique et relations internationales (QS 2019). La diversité étant un élément structurant de son identité, Sciences Po compte 47 % d’étudiants internationaux issus de 150 pays et 26% des élèves sont boursiers contre 6 % en 2000 : http://www.sciencespo.fr/

 

 

 

      string(2) "fr"