Les Européennes 2019 à Sciences Po

20/02/2019 | 12:00 communiqués de presse  
À l’approche des élections européennes, Sciences Po se propose de nourrir la réflexion avec l’expertise de ses chercheurs et l’éclairage que les sciences humaines et sociales peuvent poser sur cette échéance démocratique.
Des cycles de conférences animeront le semestre de printemps jusqu’aux élections avec en point d’orgue l’organisation d’une soirée électorale le 26 mai rassemblant chercheurs et étudiants mais aussi un public plus large souhaitant partager - et vivre - en direct les premiers résultats.
 
Un cycle de conférences pour nourrir le débat

Sciences Po a aussi décidé d’ouvrir le débat en organisant un cycle de conférences échelonnées jusqu’à l’échéance du mois de mai. Ces conférences porteront sur les thèmes centraux liés aux élections européennes (Brexit, migrations, populismes, etc.) et permettront un tour d’horizon des questions importantes en amont du vote.

Ce cycle s’intitulera Waiting for European elections et se tiendra du 20 février au 15 mai. Co-organisées par le Centre d’études européennes et de politique comparée (CEE), l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), l’Ecole des affaires internationales (PSIA) et l’Ecole d’affaires publiques (EAP), les conférences porteront :
- le 20 février sur le thème du Brexit, en présence notamment de John Bruton, ancien Premier ministre irlandais, et de Fiona Hyslop, Secrétaire d’Etat pour les affaires étrangères au sein du gouvernement écossais ;
- le 20 mars sur le thème des institutions, en présence notamment de Thomas Piketty, professeur à la Paris School of Economics ;
- le 17 avril sur le thème des migrations ;
- le 15 mai sur le thème du populisme.

Tout au long de cette période, le Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP), le Centre d’études européennes et de politique comparée (CEE), le Centre de recherches politiques (CEVIPOF), l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) et le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) organiseront par ailleurs des séminaires et journées d’études dédiés aux élections.

Ces événements s’achèveront le 26 mai avec la “Nuit européenne” organisée à l’initiative d’Olivier Duhamel, président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), et d’Enrico Letta, doyen de l’Ecole des affaires internationales. Cette grande soirée électorale se fera en association avec l’université Bocconi (Milan), l’université Charles (Prague), la Hertie School of Governance de Berlin, la Stockholm School of Economics et la London School of Economics, et en partenariat avec Arte, qui retransmettra en direct certains des débats qui réuniront, dans l’amphithéâtre Émile Boutmy, professeurs, chercheurs et étudiants.

Pour tout savoir sur nos événements : https://www.sciencespo.fr/evenements/
 
Un annuaire pour une recherche accessible

Sciences Po met à la disposition des journalistes un annuaire de chercheurs qui feront connaître leurs thèmes d’étude en lien avec les élections européennes.
Il est organisé en trois parties :
- un répertoire des chercheurs par thématiques majeures liées aux élections : vies politiques française et européenne, défis auxquels fait face l’Union européenne (immigration, euro, etc.) ;
- une présentation de chaque chercheur, de ses spécialités et de ses coordonnées ;
- en fin de volume, afin de faciliter la prise de contact, les coordonnées des responsables des relations presse de l’ensemble des laboratoires de Sciences Po sont indiquées.

Cet annuaire vise à permettre aux journalistes de contacter directement les chercheurs de Sciences Po pour les sujets qu’ils auront à traiter avant, pendant et après les élections européennes.
La version numérique est accessible ici.

 
À propos de Sciences Po

Fondée sur des valeurs d’ouverture et d’excellence, Sciences Po est une université de recherche sélective de rang international dont le modèle unique associe spécialisation en sciences humaines et sociales, pluridisciplinarité et ancrage professionnel pour former des acteurs qui comprennent et transforment la société. La diversité étant un élément structurant de son identité, Sciences Po compte 47 % d’étudiants internationaux issus de 150 pays et 27 % des élèves sont boursiers contre 6 % en 2000 : www.sciencespo.fr
      string(2) "en"